AVCC LA CIOTAT

AVCC la ciotat velo cyclo de la ciotat venez partager nos résultats, vos idées sur notre forum et pourquoi pas nous rejoindre
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 1er challenge

Aller en bas 
AuteurMessage
555



Nombre de messages : 288
Age : 50
Localisation : un peu de partout...
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: 1er challenge   Dim 8 Avr - 21:33

Ce défi montagnard consiste à gravir le sommet mythique du Ventoux (1909m) le plus grand nombre de fois en 24h au départ de Bedoin Malaucène ou Sault (la première ascension doit se faire par Bedoin obligatoirement) pour être valider du titre de challenger, expert ou master
(record actuel : 11 ascensions par Bedoin)

à bientôt
patrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Admin


Nombre de messages : 295
Localisation : aubagne
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: BRAVO   Mer 11 Avr - 16:51

super patrice
tu nous donnera les details
j attends ce moments avec impatience

bonne chance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avcc.bbgraph.com
555



Nombre de messages : 288
Age : 50
Localisation : un peu de partout...
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: 1er challenge   Lun 14 Mai - 20:34

Levée 4hoo du mat

Départ des Masters 8h à la sortie du petit village de Bédoin, là se trouvent des passionnés du Géant de Provence venant de différents départements mais aussi de Belgique, d’Italie et même du Canada…. Pour certains c’est une préparation pour la Luc Alphan, L’étape du tour ou La Marmotte …)

Dès le départ, muni de mini-phares fixés sur le guidon, on peut déjà remarquer ceux qui projètent de rouler cette nuit car les masters c’est une course sur 24h contre soi même, ne l’oublions pas.

La première ascension par Bédoin se fait sur un rythme de plus de10 km/h dans la fraîcheur jusqu’au chalet Reynard, on peut constater que pour certains c’est un sous régime ; ils passeront « la seconde » sur la dernière partie de l’ascension où le vent souffle modérément et l’on ne sait d’où (c’est normal c’est le Ventoux !!!). Après plusieurs relais avec un « copain de galère » nous arrivons à l’observatoire où sont installées les tables de pointage et de ravitaillement ; 1h53 pointé je suis étonné car je n’ai pas vraiment mal aux jambes. Tout euphorique, j’entame la descente sur Malaucène.

Pour la deuxième ascension, les paramètres de la montée sont différents : la dénivelée est assez casse patte, pas moyen d’adopter une régularité dans le coup de pédale mais en plus la chaleur fait son apparition : il est 11h00 (elle ne me quittera plus jusqu’à 18h00). Jusqu’au Mont Serein, çà peut aller (il fait de plus en plus chaud), après c’est un combat où le mental commence à prendre le dessus sur le physique. Des « copains de galère » me doublent, je les reconnais, ce sont ceux de la première montée, y’en a un qui me demande si je n’ai pas plus gros derrière, je lui réponds « désolé, avec un 34x25 çà doit passer ??? » il me réplique « alors bon courage». Arrivée à l’observatoire, je pointe à 2h10… pas si mal finalement mais j’ai besoin de récupérer car la transition Bédoin/Malaucène a été courte et j’ai peiné sur les derniers lacets qui plus est avec cette chaleur toujours aussi pressante.
Pause repas durée 1h30.

Enfin pour la 3ème ascension, j’ai 2 possibilités : soit par Sault (parcours assez roulant jusqu’au chalet Reynard) ou par Bédoin (un défi dans le challenge). Les jambes sont là, le mental aussi : c’est décidé çà sera par Bédoin.

Une fois engagé sur la route, elle m’attend : la chaleur (encore elle, impitoyable!!!). Les zones d’ombre se font rares jusqu’au chalet Reynard et au-delà n’en parlons pas. Au virage de st Estève, je ressens une crampe au quadriceps gauche, elle me stoppera plusieurs fois à mi parcours. Etirements, aspersion, réalimentation en liquide et c’est reparti.
Sur le bord de la route qui me mène au sommet vers le « Nirvana » (je délire c’est la chaleur !!!), je retrouve des « copains de galère » arrêtés par des crampes à répétition, déshydratés par ce soleil implacable. Mais ils repartiront et nous nous retrouverons en haut en nous disant qu’il faut être un peu fou mais que le jeu en vaut la chandelle. Ainsi, j’en profite pour signer en ce qui me concerne ma dernière ascension.
Je pointerais à 2h38 avec à l’esprit que cette ultime montée s’est faite sous une chaleur écrasante…. digne d’un Ventoux du tour de France.

Au final, 6h29 de montée pure, mais avec un 28 derrière j’aurai été plus à l’aise et que devant le Ventoux, il faut rester humble surtout dès la première ascension car ça peu très vite dégénérer en vrai galère.

Dans ce type de défi, le temps d’une montée n’est pas un gage de réussite mais c’est bien la gestion de l’effort et de la récupération qui prime avant tout. Beaucoup de convivialité et de simplicité dans l’organisation où les « copains de galère » se parlent sur des portions à 9% où chacun s’encourage tout en gardant à l’esprit son propre objectif : être master ou expert.
C’est une autre facette du cyclisme …

Alors peut être à l’année prochaine pour tenter le master… mais maintenant place à la récupération.

A+
patrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er challenge   

Revenir en haut Aller en bas
 
1er challenge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Challenge Barcelone 2010
» challenge a Rieux Volvestre
» Challenge : pas très pro
» Challenge trike Alize
» LIVE QUELLE CHALLENGE ROTH 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AVCC LA CIOTAT :: ROUTE :: Cyclotourisme-
Sauter vers: